lundi 27 septembre 2010

Silliker et Eurofins se renforcent en Chine

Silliker et Eurofins se renforcent en Chine
Josselin Moreau
Les deux laboratoires européens Silliker et Eurofins développent leurs activités en Asie avec de nouvelles acquisitions de laboratoires en Chine.
Le marché de l’analyse agroalimentaire croît en Asie, et spécialement en Chine où les laboratoires occidentaux investissent pour répondre aux demandes à la fois des entreprises chinoises désirant exporter leurs denrées alimentaires mais aussi les industriels européens qui souhaitent contrôler les matières premières importées.
Silliker investit dans deux laboratoires. Le groupe Silliker a pris début avril des positions majoritaires dans le capital des deux laboratoires ACIC et BJJR (Pékin). Basé à Shanghai, ACIC possède plusieurs bureaux de liaison à proximité des grands ports maritimes chinois. La start-up BJJR (Pékin) possède quant à elle une licence pour l'inspection et la surveillance des marchandises d’importation et d'exportation délivrée par l'Administration générale de la supervision de la qualité, de l’inspection et la quarantaine (AQSIQ). Il est en cours de reconnaissance par les services chinois d’accréditation et offre des prestations d’analyses, des services de conseil et de formation pour l'industrie alimentaire, pharmaceutique et agricole. « L'acquisition d’ACIC et de BJJR reflète notre ambition stratégique d'étendre notre présence internationale dans les pays en voie de développement, précise Philippe Sans, p-dg de Silliker. Après avoir investi dans BioAgri, le principal laboratoire analytique du Brésil, l’année dernière, ces investissements permettent à Silliker d'offrir une gamme complète de services aux clients qui produisent pour les marchés d'exportation et chinois ».
Nouveau laboratoire pour Eurofins. De son côté, Eurofins a inauguré début avril son nouveau laboratoire d’analyses alimentaires de Suzhou, récemment accrédité ISO 17025 par l’organisme allemand DACH. Ceci vient confirmer la certification obtenue selon ce référentiel en décembre dernier par CNAS, organisme chinois d’accréditation. Le laboratoire propose une gamme complète de services analytiques répondant aux normes internationales et couvrant toute la chaîne alimentaire. Il a été conçu pour répondre aux besoins des entreprises chinoises et étrangères. Le groupe Eurofins a annoncé qu’il continuerait à développer les capacités analytiques de ce laboratoire de 40%, en renforçant les équipes et en investissant dans de nouveaux équipements et technologies de pointe. Le laboratoire de Suzhou participera à plusieurs circuits de comparaisons interlaboratoires comme le FAPAS/FEPAS, ainsi qu’à des suivis et des comparaisons de performances avec d’autres laboratoires Eurofins.

Aucun commentaire: